UMP Union Musicale de Pfastatt

Vous êtes ici >> Accueil/Les rubriques/Historique de l'association/2004 Résumé de l'année

2004 Résumé de l'année

27/08/2013 - Lu 862 fois
Concert de printemps, fête de la musique, fête du printemps, sainte Cécile, ...

Concert de Printemps Samedi 03 avril 04 à 20h30.
Salle Polyvalente de Pfastatt.

Première Partie Deuxième Partie
o Song for a new generation (Ben Haemhouts)
o Valse des Sylphides (Frédéric Chopin arr. J. Schyns)
o Le seigneur des anneaux (Howard Shore Fran Walsh arr. V. Lopez)
o Première suite de Peer Gynt (Grieg arr. Zurmühle)
  • Le Matin
  • La Mort d’Ase
  • La Danse d’Anita
  • Dans la Halle du roi Montagne

o Soldiers Song (Patrick Millstone)
o Le Thème des monstres (Jack Marshall arr. D. Marshall)
o Yellow Submarine (J. Lennon & P. Mc Cartney arr. Osterling)
o Tony’s favourite cartoons (Arr. Pascal Devroye)
o Gulliver’s travel (Bert Appermont)
  • Lilliput
  • Brobdingnag
  • Laputa
  • The Houyhms
o The Spirit of the Celts (Ronan Hardiman arr. F. Bernaerts)
 

Concert de la Sainte Cécile
L'Union Musicale de Pfastatt a donné son concert de fin d'année dans l'église Saint-Maurice. Elle y a associé d'autres ensembles de la commune : la chorale Le dire en chansons, soutenue par l'orchestre d'accordéons et de guitares Dièses et bémols, qui ont assuré la moitié du programme. Jean-Marie Naegelen, omniprésent, a dirigé l'ensemble de l'après-midi. Il était assisté par Olivier Boerhinger pour l'harmonie et Fabian Jordan pour la chorale. Les pièces interprétées par l'Union musicale ne manquaient pas d'originalité. Il faut particulièrement noter une Pavane de William Byrd et Fanfares et chorus de Buxtehude. Cette volonté de diversité était encore sensible dans une Gaillarde de Scheidt et Dona nobis Pacem de Thomas Doss. Une adroite interprétation a donné toute sa valeur et sa beauté à ces morceaux. La chorale et l'orchestre Dièses et bémols se sont modestement cantonnés dans des réalisations moins ambitieuses mais très divertissantes et d'une exécution parfaite de goût et de tact. La ville que j'ai tant aimée de Tri Yann et Les copains d'abord de Brassens ont terminé la première partie du concert. La ballade nord-irlandaise de Renaud a été choisie pour commencer la reprise. La qualité des chants et de l'accompagnement était irréprochable. Le talent de Dièses et Bémols s'est encore mieux affirmé avec la mélancolique Valse d'Amélie Poulain. La satisfaction des auditeurs s'est traduite par le montant de la quête : 603 , remis le soir même au foyer Espoir.
L'Alsace

Concert CCSU Vieux Thann 2004

Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | additious : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |
Article précédent : 2005 Résumé de l'annéeArticle suivant : 2003 Résumé de l'année